Aristée® | Apithérapie & Moral| Compléments alimentaires

Rôle de l'APITHÉRAPIE sur l'humeur


Accompagnant depuis la nuit des temps la vie de l'homme, le stress est un mot aux multiples facettes selon le champ scientifique concerné. Dans le règne animal, le stress peut être simplement synonyme de « danger » qui  va correspondre à une adaptation de notre l'organisme pour faire face à ce danger : la fameuse stratégie « fuir ou combattre » que notre cerveau va décider en une fraction de seconde et dont la vie et à plus grande échelle la pérennité de l'espèce vont dépendre. Des situations ponctuelles où le stress déclenchera des réactions d'adaptations efficaces en stimulant performance et vigilance.
Mais dans notre civilisation actuelle nous ne sommes pas en permanence en danger "de mort" pourtant bons nombres d'éléments stresseurs nous entourent. Ces éléments découlent le plus souvent de nos activités et mode de vie de tous les jours : travail, éducation des enfants, pression des objectifs, difficultés financières, relations conjugales difficiles…
Produits de la ruche Aristée® sur le moral
« Un stress modéré, cumulé et continu nuit à l'équilibre naturel de l'organisme. »
Toutes ces situations ne provoquent pas nécessairement de gros stress, mais un stress modéré, cumulé et continu qui au final va nuire à l'équilibre naturel de l'organisme. Ce stress lorsqu'il se manifeste de manière continuelle peut mener à une large variété de troubles plus ou moins interconnectés tels que au niveau physiologique : accélération du vieillissement, déficit nutritionnel, déficit immunitaire, problèmes psychiatriques, maladie à composante psychosomatique, aggravation des maladies et au niveau social : perturbation de la vie personnelle et professionnelle avec des troubles du sommeil, de l'apprentissage, de la concentration et une diminution des capacités d'adaptation entrainant l'individu dans une spirale infernale.
D'un point de vue physiologique l'organisme peut être vu comme un système en équilibre "homéostasie". Chaque stresseur qui perturbe cet équilibre va obliger l'organisme à mettre en place des adaptations pour rétablir cet équilibre et assurer la survie de l'organisme. Notre équilibre cérébral, cognitif, émotionnel est régulé par l'action combinée de neurotransmetteurs (acétylcholine, sérotonine, mélatonine, dopamine, adrénaline entre autres). Ces derniers sont impliqués dans la régulation de l'humeur, de la sociabilité, de la thermogénèse (sérotonine), de la régulation du sommeil (mélatonine), régulation de la motivation, de l'estime de soi, de la récompense, du plaisir ou de la libido (dopamine), régulation de l'activité neuro-motrice autonome (acétylcholine). 
Tout élément, quel qu'il soit (déficit de substrat alimentaire, stresseur exogène, maladie...), qui va perturber cet équilibre entre les neurotransmetteurs entrainera des conséquences néfastes pour l'organisme. L'ensemble du stress cumulé au quotidien se traduit par une élévation du taux de cortisol dans le sang. Cette molécule lorsqu'elle est présente en trop forte quantité sur des longues périodes va entrainer un ralentissement de la formation osseuse, une inhibition des réactions inflammatoires, un affaiblissement du système immunitaire et une inhibition de la transmission des neurotransmetteurs au niveau du système nerveux central.  Ainsi, on sait par exemple que les déprimés ont des taux de cortisol sanguin plus élevés que la normale et ont parallèlement des taux de sérotonine plus faibles que la normale. Il convient donc d'aider au maximum notre organisme à réguler ses taux de neurotransmetteurs.

Le pouvoir positif des produits de la ruche

Pour voir la vie en rose, il est primordial de donner au corps les bons carburants qui lui permettront de se sentir alerte, tant physiquement que psychiquement. Privilégier des aliments de qualité est fondamental pour le moral. Stress, contrariété, dépression, angoisse, c’est le moment de faire une bonne cure de supers aliments comme les pollens frais associés à de la gelée royale pour en finir avec les petits matins gris !  
Les produits de la ruche pour retrouver le moral
La transmission de l'information nerveuse entre 2 neurones se fait par l'intermédiaire des neurotransmetteurs. Ils sont synthétisés par le neurone pré-synaptique et stockés dans des vésicules. Ces dernières déversent leur contenu dans la fente synaptique. Ces neurotransmetteurs vont aller se lier sur des récepteurs spécifiques du neurone post-synaptique assurant ainsi le transfert de l'information pendant quelques millisecondes. Apres avoir exercés leur action, les neurotransmetteurs libérés de leur récepteurs sont soient recapturés par la membrane pré-synaptique, soient dégradés dans la fente synaptique par des enzymes spécifiques : les Mono-Amines Oxydases (MAO).
Les états dépressifs sont connus pour être caractérisés par une teneur trop faible en neurotransmetteurs dans la fente synaptique. Les solutions médicamenteuses actuelles de ces troubles passent par l'utilisation de molécule inhibitrice de ces enzymes permettant ainsi à ces neurotransmetteurs un délai d'action plus important. Une étude a montré que le miel, le pollen frais de châtaignier ainsi que  la propolis exerçait une action inhibitrice sur ces MOA.  Une autre étude in vivo a démontré qu'un extrait huileux de propolis verte de Baccharis Dracunculifolia exerçait une action  « anti-depresseur et anxiolytique like » dans le comportement d'animaux soumis à un stress aigu.
Pourquoi les pollens sont-ils intéressants ?
Les pollens sont riches en protéines végétales et contiennent tous les acides aminés essentiels. Les neurotransmetteurs ou neuromédiateurs sont synthétisés à partir d’éléments contenus dans ces acides aminés.  Ils ne peuvent pas être synthétisés par le corps et donc doivent être apportés par l'alimentation. Le niveau quantitatif de ces neurotransmetteurs est en corrélation directe avec des troubles psychiques particuliers tels que la dépression, l’irritabilité, la perte de mémoire.
Le tryptophane, un acide aminé ne pouvant être synthétisé par l’organisme est le précurseur de la sérotonine. Son taux trop faible peut-être responsable de nervosité, d’agressivité , colère. Pollens les + riches : châtaignier, pavot et aubépine.
La phénylalanine se transforme ensuite tyrosine (précurseur de la dopamine et de la noradrénaline), deux neurotransmetteurs qui stimulent le cerveau. Pollens les + riches : châtaignier, aubépine, saule et saule fruitier.
La méthionine est indispensable au fonctionnement de tous les autres neurotransmetteurs. Pollens les + riches : aubépine, Nutripollen, Effipollen Harmonie digestive, bruyère.
Les pollens sont riches en vitamines du groupe B (la gelée royale aussi) . Elles jouent un rôle majeur dans la production d’énergie et de la bonne santé du système nerveux. Leur carence conduit inévitablement, outre les problèmes physiques, à de nombreux dysfonctionnements nerveux et comportementaux. Elles sont souvent altérées par les conditions de conservation et de cuisson des aliments, ce qui rend leur présence dans l’alimentation industrielle particulièrement aléatoire !
Les vitamines du groupe B et sont des chefs de file pour entretenir le moral
Vitamines B Rôle dans l'équibre nerveux Pollens les + riches
VITAMINE B1
Effet sur la dépression et la fatigue
saule / saule fruitier / aubépine
VITAMINE B3
Effet sur la propagation de l’influx nerveux et un effet important sur l’humeur
cerisier / saule / saule fruitier / kidoupollen fortiant
VITAMINE B5
Aide au bon fonctionnement du système nerveux. Action antistress
saule / saule fruitier / kidoupollen fortiant / châtaignier
VITAMINE B6
Action antistress et antidépressive
aubépine / châtaignier
VITAMINE B9
Favorise l’équilibre émotionnel
cerisier / aubépine
 
Les pollens de châtaignier et d’aubépine, riches en vitamine B6, ont une action antistress et antidépressive qui est essentielle à la formation des pensées, des émotions et à la coordination. Ils sont également riche en tryptophane, le précurseur de la sérotonine ou l’hormone de la bonne humeur.
Le pollen de pavot est source de potassium et riche en vitamine B2 et B3 qui contribuent au fonctionnement normal du système nerveux. Le stress stimule le métabolisme énergétique et de ce fait engendre un besoin excédentaire en vitamines B2 et B3 pour répondre à cette stimulation. Une déficience en ces vitamines peut conduire à des troubles du fonctionnement normal du système nerveux.
 
Ce pollen est également riche en vitamine B6 qui contribue à des fonctions psychologiques normales et apporte à l’organisme du tryptophane, un acide aminé précurseur de la sérotonine1, qui intervient dans la régulation de l’humeur et de l’anxiété..
Pourquoi la gelée royale est intéressante ?
La gelée royale pour retrouver le moral
La gelée royale est aussi riche en vitamines du groupe B et contient de l’acéthycoline qui exerce une action très favorable sur le système nerveux sympathique et parasympathique. Elle va doper la transmission de l’information nerveuse, responsable de la concentration et de la mémoire ! C’est également l’un des aliments les plus riches en vitamine B5, l’acide pantothénique, qui aide au bon fonctionnement du système nerveux. La gelée royale permet aussi de retrouver un bon niveau d’énergie quand on est épuisé, de se détendre et de mieux dormir lorsqu’on est stressé. Adaptogène, elle aide l’organisme à s’adapter aux diverses situations susceptibles de perturber son fonctionnement.