Pollens congelés à l'état frais, propolis primeurs, gelées royales fraîches, miels bien-être...

Microbiote intestinal et produits de la ruche

par Amélie Guyon, naturopathe et créatrice culinaire

Nous hébergeons dans notre tube digestif cent mille milliards de microorganismes, appelé aussi le microbiote ou flore intestinale. Nous le savons, 70% de notre immunité se trouve dans l’intestin. Nous ne pouvons donc être en bonne santé si le bien-être de celui-ci est impacté. Nous naissons tous avec une flore bactérienne unique imprégnée de celle de notre mère. Toute notre santé dépend d’un bon équilibre entre les différentes familles de bactéries qui la composent.

Un équilibre fragile

L’équilibre de notre microbiote intestinal est absolument primordial afin d’éviter tous les problèmes de santé qui en découleraient. On parle de dysbiose lorsque celui-ci est déséquilibré. Les principales causes de dysbiose sont :
excès d’antibiothérapies
Les excès d’antibiothérapies à large spectre, pilule contraceptive, vaccins, IPP…
Virus et "infections froides"
Les virus (généralement de la famille des herpès), et "infections froides” (comme la maladie de Lyme par exemple) qui contribuent à la chronicité de l’inflammation chronique.
Infections bactériennes
Les infections bactériennes, ainsi que les intoxications alimentaires qui peuvent laisser des traces.
Mauvaise hygiène de vie
Une mauvaise hygiène de vie (alimentation, alcool, tabac…).
Mauvaise hygiène de vie
Le stress qui augmente l’acidité de l’organisme, qui augmente elle-même les risques de dysbiose et donc oxyde notre organisme.
La dysbiose est souvent le point de départ d’autres pathologies digestives
Tout est lié ! Pour remédier à la dysbiose, il faut donc mettre en place une réforme globale et holistique.
 
Cette dysbiose est souvent le point de départ d’autres pathologies digestives : fatigue, constipation, diahrées, migraines, ballonnements, spasmes, intolérances alimentaires, problèmes ORL, urinaires gynécologiques, acné… C’est tout notre corps qui peut s’effondrer !
Les pathologies du microbiote sont nombreuses et souvent liées : 
L’intestin irritable, ou colopathie fonctionnelle qui, en réalité, ne veut pas dire grand-chose : c’est le début d’une dysbiose.
La maladie de Crohn est l’une des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) avec la rectocolite hémorragique. Elle est liée à une hyperactivité du système immunitaire digestif. L’inflammation se traduit par une muqueuse intestinale fragile et inflammatoire, qui devient le siège d’ulcérations plus ou moins profondes.
Les candidoses.
Mais aussi l’hypochlorhydrie (manque d’acidité dans l’estomac) souvent causée par les IPP, le stress, l’alimentation inflammatoire…

L'IMPORTANCE DU MICROBIOTE INTESTINAL

Ce qui réunit toutes ces pathologies est souvent la porosité intestinale, et donc les carences nutritionnelles dues à la malabsorption du grêle. 
Le microbiote intestinal contribue à nous protéger contre les agents pathogènes par l’effet barrière : en adhérant à la muqueuse intestinale, les bactéries de la flore empêchent les micro-organismes pathogènes de coloniser l’intestin.
Le stress chronique entraine la libération d’hormones du stress comme le cortisol. Ces hormones nuisent directement aux défenses immunitaires. Les produits de la ruche (tous expliqués sur le site) peuvent être un moyen très efficace pour la santé du microbiote.
"Deux produits se démarquent particulièrement : le pollen frais et la propolis."

LES POLLENS FRAIS

Le pollen frais, riche en ferments lactiques, est très intéressant dans ces pathologies intestinales, à l'instar des probiotiques habituellement donnés qui ont souvent un effet délétère sur la flore. 
Il n’est pas anodin de donner des bactéries et c’est très difficile de trouver la bonne souche qui correspond à celle du patient. Par ailleurs, les probiotiques du marché ne sont plus aussi actifs puisque qu’ils ne sont pas conservés au frais (sauf rares exceptions). Les probiotiques naturellement présents dans le pollen frais aident d'une part à la reconstruction du microbiote, et d'autre part préviennent les effets d'une antibiothérapie, entre-autre.
 
Evidemment seul le pollen frais congelé présente des actifs intacts, ainsi la microflore reste vivante. Le pollen sec n’a aucun intérêt pour la flore puisqu’il n’y a plus de ferments lactiques. Ce sont ces ferments qui ont une action probiotique de la muqueuse intestinale.
Pollen frais des abeilles récolté dans la ruche
Pollen frais de ciste   Aristée®
Un pollen se démarque des autres pour son action sur le microbiote : le pollen de ciste. Il contient entre 1 et 20 millions de ferments lactiques (par gramme) et contient des fibres. Ceci lui confère un intérêt pour la régulation du transit intestinal et pour traiter les pathologies digestives.
 
En effet, sa forte teneur en caroténoïdes permet de prévenir les inflammations au niveau du colon. C’est le seul produit d'origine naturelle possédant une synergie entre les caroténoïdes, la vitamine E et les ferments lactiques.
 
La flore qu'apporte ce pollen est également capable de lutter contre des bactéries pathogènes. En rétablissant la flore avec des cures régulières de pollen frais de Ciste, on renforce l'effet barrière du microbiote et évitant toute perméabilité intestinale (aussi appelé leaky gut).

LA PROPOLIS

Le deuxième produit de la ruche, dont les bénéfices sont indiscutables, est la propolis, aussi appelé "l’antibiotique naturel". 
Récolte de la propolis de peuplier sur grille
La propolis est constituée d'environ 300 composés qui agissent en synergie. Nombreuses sont ses vertus : antiseptiques, anti-infectieuses, antifongiques antibactériennes, antivirales ainsi que des vertus anesthésiques, anti-oxydantes, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Sans oublier son action immuno-modulatrice : elle a la capacité de moduler la réponse immunitaire en fonction de la situation.
 
La propolis est également réputée pour nettoyer l’estomac et l’intestin. Elle a des effets impressionnant contre le candida albicans, ainsi qu’à l’helicobacter pylori, responsable de la plupart des ulcères gastriques. Mais la propolis peut s’attaquer à plusieurs autre germes et bactéries, notamment pour aider à soigner la maladie de Lyme.

C'est un antispasmodique qui est efficace contre l'acidité gastrique et les inflammations de l'intestin ou du colon.
La propolis verte de baccharis Bio contribue à régénérer et équilibrer la flore intestinale. La propolis verte est encore plus efficace que celle de peuplier sur ces pathologies.
 
De plus, allier le pollen de Ciste frais et la propolis est un combo précieux en cas de pathologies digestives, qu’elles soient récentes ou plus anciennes.
Propolis verte de baccharis Aristée®
Sachez que la qualité de ces produits est primordiale. Pour la propolis, veillez à avoir ces informations : 
 
1. L’origine botanique de la propolis (par exemple : propolis de peuplier, verte, rouge)
2. La quantité en polyphénols
3. La méthode de récolte sur grille (pas de la propolis de grattage)
La marque Aristée® de Pollenergie propose des propolis et des pollens de qualité exceptionnelle, n’hésitez pas à vous faire conseiller par eux ou par un naturopathe. 
Amélie Guyon, naturopathe à Bordeaux
AMÉLIE GUYON
Naturopathe, créatrice culinaire, beauté holistique
06 77 83 23 83
Site d'Amélie Guyon, naturopathe
Instagram d'Amélie Guyon, naturopathe
Le cognac Bio rentre dans le processus de fabrication de la teinture mère de propolis Aristée®