Vente en ligne de produits de la ruche
Mon panier

Produits de la ruche & système immunitaire


Avant de s'intéresser à savoir comment les produits de la ruche peuvent aider notre système immunitaire, nous allons commencer par en présenter rapidement son rôle et son organisation.

Le système immunitaire est un système plutôt fonctionnel qu'anatomique, constitué d'un ensemble coordonné d'éléments de reconnaissance et de défense à l'égard des corps étrangers. « Si vous n'êtes pas avec moi (le soi) alors vous êtes contre moi (le non soi) ». Voila le principe que met en permanence en pratique notre système immunitaire. Ce qui est reconnu comme « non soi », à raison ou à tort (maladie auto-immune), est détruit comme les pathogènes (bactéries, virus, champignons, parasites) ou les cellules tumorales ou infectées par des virus par exemple.


Deux systèmes de défense

Pour assurer notre résistance aux maladies, notre immunité fait intervenir 2 systèmes de défenses intrinsèques.

Le système de défense non-spécifique (naturel ou inné) est toujours prêt à réagir en quelques minutes à travers 2 lignes de défenses. La première assurée par la peau et les muqueuses intactes et la deuxième mobilisée lorsqu'il y a une brèche dans la première, fait intervenir des macrophages, des cellules tueuses (Natural killers) et des protéines antimicrobiennes. Cette deuxième ligne de défense est couplée à de l'inflammation.

Puis vient le système de défense adaptatif (ou spécifique).  Ses réactions mettent beaucoup plus de temps à se mettre en place, mais la réponse est spécifique à une substance étrangère et plus intense. Dans ce système intervient d'une part l'immunité humorale par l'intermédiaire des lymphocytes B qui vont parcourir le sang et tous les fluides de l'organisme à la rencontre d'agents étrangers et d'autre part l'immunité cellulaire par l'intermédiaire des lymphocytes T qui vont reconnaitre des cellules cancéreuses ou infectées.

Les structures de ce système immunitaire repose sur un ensemble impressionnant de molécules chimiques et de cellules immunitaires localisées dans l'ensemble des tissus lymphoïdes (rate, thymus, moelle osseuse, ganglions lymphatique) et circulant dans tous les fluides de l'organisme. Et sachez que 60 à 70% de ces cellules immunitaires sont localisées autour de vos intestins qui constitue la première voie d'entrée des pathogènes.


Le pollen

La première ligne de défense de notre organisme étant les muqueuses et plus particulièrement la muqueuse intestinale, la consommation de pollen frais est particulièrement recommandée par renforcer cette ligne de défense. De part sa teneur en ferments lactiques spécifiques appartenant à la famille des lactobacillus (effet probiotique), en composés anti-inflammatoires comme la vitamine E et les caroténoïdes, le pollen frais contribue à garantir l'intégrité fonctionnelle de cette muqueuse et collabore donc étroitement avec elle pour lutter contre l'invasion pathogène par un effet barrière (sécrétion de mucus) et par une coopération avec le système immunitaire sous-jacent.


Le miel

La consommation de miel avec son potentiel antibactérien contre les germes de la sphère oro-digestive et notamment Helicobacter pylori responsable de l'ulcère gastrique, va contribuer à soulager votre système immunitaire.


La propolis

Enfin de nombreuses études, tant in vitro qu'in vivo, ont montré que la propolis possédait une activité immuno-modulatrice sur l'ensemble des cellules immunitaires impliquées dans les 2 systèmes de défense - spécifique et non spécifique.

La propolis va exercer son potentiel antimicrobien directement sur les pathogènes en fragilisant leur membrane ou en limitant leur capacité d'adhésion aux muqueuses. Une fois assimilée, la propolis va stimuler rapidement la capacité de destruction des macrophages contre différents pathogènes (bactéries, virus, champignons, parasites) et les naturals killers contres les cellules infectées ou tumorales.

La propolis agit également sur la deuxième ligne de défense du système spécifique par l'intermédiaire de molécules chimiques pro-inflammatoires qui vont en retour renforcer la coopération entre les lymphocytes T et B et d'autre part stimuler la production d'anticorps. Dans le cas de phénomènes allergiques où il y a un emballement du système immunitaire, la prise de propolis s'est avéré efficace dans le cas de rhinite par exemple, en inhibant la libération d'histamine ou dans le cas d'asthme avec une réduction des molécules pro-inflammatoires et une augmentation des molécules anti-inflammatoires aboutissant à une amélioration des fonctions ventilatoires des patients.


En conclusion, les produits de la ruche sont d'une aide précieuse pour votre système immunitaire et votre bien-être.


Nicolas CARDINAULT - Dr en nutrition humaine et Responsable R&D de Pollenergie

Source :  revue « abeilles & fleurs »


Newsletter
Recevoir les offres et nouveautes par mail Je m'abonne
Je me désabonne
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel e-commerce